jeudi 28 juin 2007

Dynamiser le réseau en utilisant les TIC

Nous avons le plaisir de vous informer dans le cadre de la restructuration du Réseau Sida Afrique, nous avons été sélectionnés pour une subvention Harambee (pour la coordination des réseaux en Afrique) pour accroître le partage des connaissances sur le VIH/SIDA et le développement de partenariat pour les membres du Réseau Sida Afrique.

Comme certains le savent, cette initiative de réseautage a commencé en en 2004 et regroupe actuellement plus de 200 membres qui sont des organisations et individus engagés dans la lutte contre le VIH/SIDA en Afrique Francophone, qui communiquent à travers un groupe et un site web www.reseausida.org ainsi que des rencontres physiques.

Dans les 6 prochains mois, nous allons réaliser ce qui suit.

Elaboration d’une base de données des membres en ligne

Le système de gestion des nouvelles adhésions va être mieux gérée et une base de données sera accessible sur www.reseausida.org. Les données seront disponibles par pays, par groupe cible, par activité, etc. Cette base de données sera ouverte aux bailleurs de fonds et aux partenaires intervenants dans le domaine du VIH/SIDA et assurera une meilleure visibilité de vos actions.

Publication d’un bulletin d’informations électronique ou newsletter sur le VIH/SIDA.

Un bulletin électronique spécial VIH/SIDA qui donnera des informations et des liens vers des articles sur le VIH/SIDA des membres et d’autres sources sera publié hebdomadairement.

Il s’agira également de travailler avec les membres du Réseau pour rédiger et publier des articles d’analyse critique sur les succès, les échecs des programmes VIH/SIDA dans les pays et également des informations clés sur les populations vulnérables qui ne sont pas encore atteintes par ces programmes dans les pays, pour permettre aux membres et à d’autres organisations d’intervenir.

Création d’un blogue, un wiki et un calendrier d’évènements en ligne.
Le calendrier d’évènements sur le VIH/SIDA dans le monde sera en ligne seront accessibles à partir du site web du Réseau www.reseausida.org. Le calendrier indiquera également quels sont les membres qui participeront aux différents évènements afin de favoriser les rencontres physiques entre eux.

Le blogue servira à documenter les histoires vécues par les bénéficiaires des projets sur le terrain, donner les points de vue informels et critiques des membres du Réseau sur certains sujets pertinents au VIH/SIDA.

Le wiki sera un espace de collaboration des membres sur les ressources utiles où chacun peut ajouter ou modifier. Par exemple, le wiki sera utile pour travailler sur des projets conjoints entre membres, une liste de ressources utiles pour la recherche de fonds, etc.

Des indications et conseils seront donnés en temps opportun aux membres du Réseau pour utiliser ces nouveaux outils.

Renforcement de la collaboration et développement de partenariats

La collaboration et le développement de partenariats concrets s’effectueront entre les membres et avec les donateurs et organisations travaillant dans le domaine du VIH/SIDA.

A cet effet, il est prévu de mener les actions suivantes :

(i) Organisation et structuration des coordinations nationales

(ii) Rencontres des membres dans les pays

(iii) Marketing sur le réseau pour l’établissement des relations avec les donateurs et les potentiels organisations partenaires

(iv) Appui technique pour la conception de projets de sensibilisation sur le VIH/SIDA
Nous allons identifier deux organisations compétentes au sein du Réseau pour assister et devenir des mentors pour les membres du Réseau qui ont déjà manifesté de travailler sur l’élaboration de projets VIH/SIDA communs. Ainsi ces organisations mentors vont les accompagner dans le processus de conception des projets et aboutir à des documents de projet qui soient présentés aux partenaires pour financement.

Formation de modérateurs et facilitateurs de la liste du Réseau
L’un des principaux moyens de communication des plus de 200 membres du Réseau Sida Afrique est une liste de discussion créée dans Yahoo Groupe, puis récemment transférée sur Dgroups.

Les échanges sont réguliers sur cette liste et traitent des sujets divers sur le VIH/SIDA ; mais aussi parfois avec des sujets qui ne sont pas intéressants pour tous.
Il s’avère nécessaire que la liste de discussion du Réseau soit mieux gérée et permette aux membres d’échanger davantage. Ainsi, nous planifions une formation sur la facilitation en ligne à Brazzaville au Congo pour 3 à 5 participants qui viendront des différents pays. Le programme de cette formation portera sur les principes de base de la modération d’une liste et les astuces pour la facilitation des discussions.

Les modérateurs et facilitateurs formés pourront ainsi initier des discussions thématiques en ligne sur la base des besoins des membres et identifier les personnes ressources pour ces discussions en ligne.

Dans les prochains jours, les membres seront contactés individuellement pour les activités décrites ci-haut.

Pour plus d’informations sur ce projet, veuillez écrire individuellement à reseausida@yahoo.fr.

8 commentaires:

Groupe CITCS Afrique a dit…

Nous avons lu et relu ce message avec un grand intérêt et nous
vous réaffirmons que nous sommes toujours disponibles pour
accompagner les personnes et autres organisations de jeunes dans
la formation pour une meilleur sensibilistion et prévention
contre la pandémie du VIH/SIDA.

Nous avons beaucoup de l'expérience que nous voudrions mettre au
service du Réseau.

Toute fois nous sommes à nous souhaitons une bonne marche au
réseau en Afrique.

Anonyme a dit…

Félicitations à tous principalement à Sylvie qui a bien su coordonner.

Cordialement

Anonyme a dit…

Felicitations a AZUR DEVELOPPEMENT. VOUS AVEZ LA
GARANTIE DE NOTRE SOUTIEN ET DE NOTRE PARTICIPATION.

Anonyme a dit…

Enfin un chronogramme, un programme d'activités cohérent et réaliste, du pragmatisme, de la volonté et un souci de résultats à impact sur terrain !!! Félicitations à Réseau Sida Afrique, je commençais à me décourager...

Maintenant la lutte est organisée, vive 2007 et courage à nous tous camarades membres du Réseau.

Yepi Samson a dit…

Le reseau par extension doit penser pour cette année, proposer un programme comme celui de l'année dernière en vue de créer une base d'échanges actualisée. en tout et pour tout, je crois que mon recreation est un temps favorable pour la pandémie du vih sida de développer des stratégies nouvelles.

Christian V. MARTINS a dit…

J'ai lu avec beaucoup d'intérets tes propositions relatives à la restructuration de notre cher reseau et t'en félicite. Au niveau du Bénin nous soutenons le procéssus enclenché et sommes disposés à oeuvrer pour.

Pierre Chekem a dit…

J'accuse bonne réception de ce mail et te remercie
pour
tes efforts.

Nous sommes sur la bonne voie et en identifiant très
clairement chacun sa place dans le réseau, nous
travaillerons en grande synergie.

j'ai deux suggestions:

Autant que faire se peut, faisons bien le lien entre
les MST et le SIDA d'une part, et ensuite rattachons
au SIDA les préoccupations (Paludisme et Tuberculose).

Sur le plan international c'est de plus en plus admis
que le SIDA sans le paludisme et la tuberculose passe
à côté d'un large spectre de malades. Que tous les
membres se prononcent là dessus afin que nous
comprenions toute la mesure de la tâche qui est
noôtre.

Deuxiemement, tu auras besoin d'un comité consultatif
chargé de concevoir la stratégie et la proposer aux
membres pour amendement ou validation. On peut appeler
cela comme on veut, en anglais c'est un think tank
ou advisory board.

Pour terminer, Partnership suggère qu'un calendrier
soit produit au niveau de chaque pays et des
sous-région afin de permettre de travailler dans les
délais. Si nous voulons profiter au maximum des
partenariats et assistance technique, l'anglais
devient incontournable.

Thanguy a dit…

Je partage entièremenet le point de vue de Pierre sur la reltion étroite
entre le VIH, le paludisme et la Tuberculose.
Je pense que l'intégration de ces données non négligeables devrait permettre
au réseau de définir des stratégies lui permettant de prendre en compte
l'ensemble des aspect des questions liées à la lutte contre le VIH. Cela
nous amènerait à élargir le champs d'action tout en restant concentré sur
notre objectif principal.